Les entreprises en retard sur la mise en place du RGPD

 

Avec seulement 2 % des entreprises prêtes à l’entrée en vigueur du Règlement général sur la protection des données (RGPD), c’est peu dire que les organisations ont encore une marge de progression.

 25 mai 2018. La date fatidique de l’entrée en vigueur du Règlement général sur la protection des données (RGPD) arrive à grands pas. Pourtant, les entreprises ne semblent pas pressées outre mesure, à en croire le sondage mené par le spécialiste Veritas Technologies. Si 31 % des organisations interrogées s’estiment déjà prêtes, les analyses de Veritas Technologies montrent qu’en réalité, seules 2 % sont réellement en conformité avec les dispositions du RGPD.

Par exemple, 61 % des entreprises admettent qu’il leur est difficile d’identifier une fuite de données personnelles en moins de 72 heures. Une mesure pourtant fondamentale dans le RGPD. Dans le même ordre d’idées, plus de 50 % des organisations qui se déclarent conformes avouent que les anciens collaborateurs ont accès aux données de l’entreprise, ce que le RGPD interdit.

 De surcroît, les entreprises semblent encore victimes de quelques confusions quant à la responsabilité des données hébergées dans le cloud. Une grande partie (49 %) d’entre elles pensent – à tort – que l’hébergeur est l’unique responsable de la conformité des données personnelles.

 Or, rappelons qu’une violation de ce nouveau règlement de l’Union européenne peut être lourde de conséquences. Les amendes atteignent jusqu’à 4 % du chiffre d’affaires des entreprises concernées.

Pour en savoir plus

Télécharger le livre blanc – Économie des données personnelles : les enjeux d’un business éthique

 

Comment T-Systems peut-il vous accompagner ?

Filiale de Deutsche Telekom, T-Systems s’appuie sur l’expertise de ses 50 000 collaborateurs et sur son infrastructure mondiale de data centers et de réseaux pour soutenir votre transformation IT.

Contactez-nous

Répondre