IoT : les industriels appellent à l’aide

Les industriels européens en sont convaincus : l’Internet des objets représente une opportunité considérable pour leur secteur d’activités. Mais les acteurs de l’industrie ressentent un besoin grandissant de fédérer des partenaires pour relever les nombreux défis qui se posent sur leur chemin.

Fin 2015, seuls 10 % des industriels avaient déployé une véritable stratégie autour de l’Internet des objets (IoT), selon le cabinet CXP Group. Un an et demi plus tard, un pas considérable a été franchi. À en croire la dernière étude CXP réalisée avec le cabinet PAC, 60 % des industriels européens ont d’ores et déjà entamé des projets IoT. Mieux : 72 % d’entre eux ont prévu d’augmenter leurs investissements dans le domaine des objets connectés. En France, cette statistique atteint même 80 % des entreprises du secteur. Le temps de la maturité est arrivé.

Priorité à la réduction des coûts

Comment expliquer un engouement aussi rapide ? D’après les analyses de CXP, les industriels ont compris à quel point les solutions IoT permettent de réduire leurs coûts. C’est la motivation numéro un des industriels qui s’engagent dans de tels projets (à 69 %). Toutefois, les industriels gardent un autre objectif en tête : ils sont 51 % à citer la création de nouveaux services et business models comme une des principales raisons au déploiement de solutions IoT. 49 % d’entre eux espèrent même améliorer l’engagement de leurs clients grâce aux objets connectés.

Les industriels à la conquête de l’expérience client

En somme, les industriels veulent profiter de la révolution IoT pour transformer leur modèle d’affaires vers davantage de BtoC, faisant du service et de la relation client les piliers de leur stratégie, au-delà des produits. En témoigne l’initiative récente du constructeur automobile Audi avec T-Systems. Grâce à plus de 50 capteurs Bluetooth, les beacons, placés au sein du Audi Center de Stuttgart, les visiteurs équipés de l’application de la marque reçoivent des contenus à valeur ajoutée lorsqu’ils s’approchent du véhicule qui les intéresse. Photos, vidéos tutorielles, textes de présentation et contact d’un vendeur… sur son mobile, le consommateur profite de fonctionnalités plus avancées pour améliorer son expérience. Côté Audi, les équipes bénéficient de davantage de données sur l’affluence et les intérêts des clients.

À la recherche de partenaires experts

Mais l’un des principaux freins cités par les sondés de l’étude CXP reste la sécurité des données, pour 70 % des industriels. Les milliers d’objets connectés représentent autant de nouvelles portes d’entrée pour les hackers, ce qui a de quoi effrayer les décideurs.

C’est la raison pour laquelle les industriels se tournent désormais vers des partenariats avec des spécialistes du Cloud computing. Leur objectif ? Fédérer un écosystème d’acteurs experts sur la sécurité, les réseaux, le conseil, etc. D’après CXP, 78 % des industriels veulent impliquer des tiers dans leur projet IoT dès la phase de conception et de prototypage. D’autant qu’ils pêchent encore sur l’exploitation pleine et entière de leurs solutions IoT puisque seuls 30 % d’entre eux utilisent les informations issues des objets connectés dans leur processus décisionnel et à peine 19 % y ont connecté leur ERP. Le chemin à parcourir est encore long.

Pour en savoir plus, découvrez l’étude CXP/PAC 

Répondre