[Future Workplace] Construire un espace de travail sur mesure

En ce début d’année, CIO Practice s’intéresse au futur du poste de travail. À travers une série d’articles, nous passerons en revue les grandes évolutions à venir du côté du digital workplace.

Qu’est ce que le digital workplace « as a service » ? À quoi sert-il et comment le mettre en place ? Décryptage.

Avec la création d’espaces de travail informatiques « as a service » basés sur le Cloud, toutes les applications d’entreprises sont mises à disposition sous forme de service et de manière automatisée sur une plate-forme centrale.

Ce type de solution rend n’importe quelle application accessible, qu’il s’agisse d’un logiciel classique tel qu’Office 365, d’applications métiers ou de solutions propres. Outre les applications, les données sont elles aussi mises à disposition de manière centralisée. Enfin, les données et applications sont nettement mieux conservées dans un centre de données sécurisé que sur les appareils des utilisateurs. En outre, il est ainsi nettement plus simple de mettre en place des normes de sécurité, par exemple des règles d’accès pour les différents utilisateurs.

La mise à disposition centralisée des données et des logiciels résout de nombreux défis informatiques : tous les postes de travail sont systématiquement actualisés, de nouveaux postes peuvent être mis en place en quelques minutes en accès libre, les espaces de travail existant peuvent être facilement modifiés ou déconnectés et l’accès mobile aux données d’entreprise actuelles est possible.
Le coût total de possession est réduit de manière correspondante grâce aux économies pouvant être réalisées sur le matériel, la gestion des serveurs, le centre d’assistance, le déploiement, l’assistance sur site et les coûts énergétiques.

Vers un espace de travail modulaire

Autre point positif : le concept « en tant que service » permet d’établir des postes de travail sur mesure à moindres frais. Comme les solutions d’espaces de travail basées sur le Cloud se composent de paquets standardisés et de services optionnels modulables et extensibles, il est possible d’assembler modulairement les environnements de travail informatiques et ainsi de les adapter de manière optimale aux différentes catégories de collaborateurs.

Un concept d’environnement de travail informatique modulaire comprend certains modules de base et quelques modules en option utilisables uniquement par les utilisateurs en ayant besoin. Les modules de base relatifs à l’exploitation, l’administration, les services utilisateur et la sécurité sont indispensables.
Les modules pour les services hors ligne ainsi que pour le travail mobile ou collaboratif ne sont cependant pas nécessaires de la même façon à tous les collaborateurs et peuvent être mis à disposition en fonction du besoin. Même les services individuels, tels que la solution d’impression FollowMe, certaines applications supplémentaires ou la gestion de clients légers, sont proposés de façon sensée en tant que services en option dans le cadre d’un « Dynamic Workplace ».

À chaque fonction son digital workplace

Le fait qu’un collaborateur puisse utiliser un module en particulier dépend de son rôle ainsi que de ses tâches au sein de l’entreprise : un commercial est par exemple fréquemment dépendant des rendez-vous clients et ainsi des outils mobiles et collaboratifs. Il doit vraisemblablement travailler plus fréquemment en ligne, par exemple lorsqu’il est en déplacement. Il profitera ainsi largement de tous les modules et services en option d’un « Dynamic Workplace ».

Il en va tout autrement pour un collaborateur du centre d’appels : un accès aux informations clients et à certains masques de saisie des données est suffisant pour lui. Un équipement comprenant les modules de base est suffisant pour lui. Si les prestations sont en outre chiffrées individuellement, le DSI peut présenter de manière transparente le coût de la mise à disposition d’un environnement de travail informatique via le modèle des rôles.

Organiser des environnements de travail en fonction des besoins n’implique cependant pas que les entreprises doivent renoncer à toutes les normes. Bien au contraire : les composants standardisés représentent plutôt la base d’un soutien basé sur les rôles pour les environnements de travail informatiques. Tout ce qui compte, c’est de mettre à disposition des collaborateurs, en fonction de leurs rôles respectifs, les technologies et services appropriés depuis un module standard.

Comment T-Systems peut-il vous accompagner ?

Filiale de Deutsche Telekom, T-Systems s’appuie sur l’expertise de ses 50 000 collaborateurs et sur son infrastructure mondiale de data centers et de réseaux pour soutenir votre transformation IT.

Contactez-nous

Répondre