Entre automatisation et Cloud, l’infogérance se réinvente

Il y a encore cinq ans, l’industrie de l’infogérance se focalisait principalement sur un seul et même objectif : réaliser des économies. Mais le vent de l’outsourcing est en train de tourner.

Jusqu’alors, les entreprises cherchaient surtout à optimiser le coût de leurs infrastructures informatiques. Elles s’adossaient à de grands fournisseurs aptes à les aider, à financer leurs projets de transformation tout en ayant accès à des ressources moins coûteuses du fait de leurs centres near/off shores.

La compétition féroce de grands acteurs venus du digital pousse les acteurs traditionnels à adopter des modèles de services « hybrides » reposant sur des outils innovants.

Avec la part croissante des activités « digitales », les entreprises adoptent désormais de nouveaux modèles de services et revoient leurs priorités. La compétition féroce de grands acteurs venus du digital pousse les acteurs traditionnels à adopter des modèles de services « hybrides » reposant sur des outils innovants.

Vers une gestion automatisée de l’externalisation

En mettant en place des portails de services multi-fournisseurs et des orchestrateurs de leurs ressources informatiques, elles s’ouvrent la possibilité d’une gestion plus automatisée de leurs demandes et de l’exploitation de leurs plates-formes informatiques. Les économies reposent sur l’adoption de solutions ultra-standardisées, sur un paiement à l’usage (parfois même à l’heure des ressources) et d’un arbitrage du coût des ressources techniques (compute, stockage…) en fonction des fournisseurs et de la localisation de leurs centres de production. La robotisation croissante de bon nombre d’activités d’exploitation des ressources informatiques permet une accélération dans le traitement des processus et une réduction significative du nombre d’erreurs humaines.

Le Cloud, support de la transformation de l’outsourcing

En délestant les équipes informatiques des tâches les plus routinières de l’exploitation des plates-formes, les dirigeants demandent à leurs équipes de se focaliser sur les activités de transformation et le développement de nouvelles solutions pour générer toujours plus de valeur pour l’entreprise. Comme des études prédisent que 60 % des entreprises adopteront des progiciels en mode SaaS (Software as a Service) dans les 12 prochains mois, et que 84 % de tous les nouveaux logiciels commercialisés seront en mode Cloud, nous prévoyons que ces nouvelles solutions auront un impact significatif sur les directions informatiques.

Les directions générales, marketing et ou digitales montrent de plus en plus la voie à suivre et de nombreux DSI cherchent à se redéfinir dans ce contexte.

Les priorités identifiées des entreprises qui envisagent l’adoption de ces nouveaux modèles d’externalisation sont :

  • l’agilité,
  • la rapidité de commercialisation (time to market),
  • l’adaptation plus rapide à des conditions de marché de plus en plus changeantes,
  • le développement de nouveaux produits,
  • l’identification de nouvelles opportunités de marché,
  • le développement de nouvelles solutions.

Plus révélateur encore, ce qui interpelle surtout, c’est le soutien et la mobilisation de toute l’entreprise et non seulement uniquement des services informatiques. Les directions générales, marketing et ou digitales montrent de plus en plus la voie à suivre et de nombreux DSI cherchent à se redéfinir dans ce contexte.

Ces évolutions incitent les entreprises visionnaires à migrer rapidement vers des plates-formes Cloud capables d’intégrer les services et micro-services d’un large éventail de fournisseurs pour créer de nouvelles offres génératrices de plus de valeur pour le business et les clients.

Comment T-Systems peut-il vous accompagner ?

Filiale de Deutsche Telekom, T-Systems s’appuie sur l’expertise de ses 50 000 collaborateurs et sur son infrastructure mondiale de data centers et de réseaux pour soutenir votre transformation IT.

Contactez-nous

Répondre