« SAP doit encore faire ses preuves sur le terrain »

Objectif : doper les performances des entreprises et accélérer leur transformation digitale. La nouvelle plate-forme SAP HANA se veut incontournable. Mais tout nest pas joué. Le point de vue de Katharina Dalka, Senior Consultant au sein du cabinet de conseil PAC.

1. En quoi la plate-forme SAP HANA contribue-t-elle au processus de digitalisation des entreprises ?

La transformation numérique des entreprises françaises est une réalité. Nous avons mené une enquête* auprès de 3 000 DSI européens et il apparaît que 30 % des entreprises hexagonales mènent déjà des projets de transformation digitale au niveau groupe et 44 % au niveau de leurs entités. Dans ce contexte, SAP communique désormais en tant que « prestataire de service qui s’inscrit dans la digitalisation ». C’est un signal fort envoyé au marché ! L’architecture et les fonctionnalités du nouvel ERP s’inscrivent dans cette transformation digitale.

S/4 HANA répond aux nombreux défis de la digitalisation sous quatre grands aspects : une interface qui prend en compte les nouveaux usages des collaborateurs (ergonomie revue, priorité à la simplicité dans les applications mobiles), une plate-forme capable de traiter les données en temps réel (plus des informations non structurées, en plus grande quantité grâce à un nouveau mode de stockage et de compression), une souplesse des modes de déploiement (traditionnel, dans le Cloud, en mode Cloud privé…) et un ensemble de solutions connexes pour relever les défis dune entreprise en réseau, puisque SAP a fait récemment des acquisitions de solutions métiers en mode SaaS pour élargir sa réponse aux besoins des entreprises : Concur (voyages daffaires et notes de frais), Ariba (Achats), Success Factors (RH et gestion des talents), Fieldglass (gestion des fournisseurs).  

2. En quoi le nouvel ERP de l’éditeur va-t-il simplifier leur système d’information ?

Sur le principe – même si cela doit être confirmé sur le terrain – lorsque tous les modules auront été écrits, S/4 HANA devrait in fine être un progiciel unique couvrant toutes les fonctions essentielles de lentreprise (le premier module sur le marché concernant la finance). Le nouvel ERP est doté dune architecture de base de données simplifiée, dans la mesure où les capacités temps réel de la plate-forme permettent de réaliser des calculs à la volée. Les utilisateurs auront ainsi des informations à jour (finances, stocks, etc.) de façon immédiate, et lERP pourra même leur faire des recommandations grâce à des capacités intégrées danalyse prédictive.

S/4 HANA devrait in fine être un progiciel unique couvrant toutes les fonctions essentielles de lentreprise.

LERP est accompagné dune méthode dimplémentation simplifiée elle aussi : sélection des meilleures pratiques, nouveau guide de configuration, personnalisation des plates-formes Cloud, flexibilité des modalités dexécution, etc. Autant de moyens pour les entreprises de déployer la solution plus rapidement tout en la personnalisant à ses besoins spécifiques. De plus, lapproche préconisée par SAP est beaucoup plus tournée vers les utilisateurs puisque loutil sadresse aux directions fonctionnelles (RH, Achats) en proposant des réponses plus spécifiques aux métiers quaux directions générales.  

3. Quel va être selon vous le rythme dadoption de SAP HANA ?

Nous avons demandé aux DSI interrogés dans le cadre de notre enquête* quelle sera la place de SAP HANA dans leur système dinformation dici trois ans. Seulement 12 % ont répondu que ce sera la base de données stratégique de leur SI et 40 % que ce ne sera « quune base de données parmi dautres » (typiquement un déploiement de BW sur HANA, pour donner un second souffle à lentrepôt de données). Près de 33 % nont pas encore décidé. Cest dire si SAP a encore du chemin à faireLe rôle des intégrateurs sera donc clé pour expliquer aux entreprises utilisatrices les avantages de la nouvelle solution dans leur transformation digitale.

Le rôle des intégrateurs sera donc clé pour expliquer aux entreprises utilisatrices les avantages de la nouvelle solution dans leur transformation digitale.

Sans préjuger de lavenir, on peut estimer que les capacités analytiques de S/4 HANA constitueront un atout important dans cette transformation car elles permettent, en se basant sur des volumes de données massifs traités en temps réel, de réagir plus rapidement, dinventer des offres customisées ou encore dagir de façon proactive.  


Katharina DalkaQuelques mots sur Katharina Dalka

Katharina Dalka travaille dans le conseil depuis une dizaine dannées. Elle a occupé des postes de responsable de projet au sein dAtos Consulting autour des grands projets de transformation. Au sein de PAC, elle réalise des missions de conseil en stratégie ainsi que des analyses de marché, notamment autour de services applicatifs. Ses compétences se concentrent sur des projets de plan stratégique incluant des projets de fusion/acquisition et de due diligence. Elle est également en charge des projets internationaux au niveau groupe.

* PAC CxO 3000 survey – investment priorities

 

Comment T-Systems peut-il vous accompagner ?

Filiale de Deutsche Telekom, T-Systems s’appuie sur l’expertise de ses 50 000 collaborateurs et sur son infrastructure mondiale de data centers et de réseaux pour soutenir votre transformation IT.

Contactez-nous

Répondre