Infrastructure Cloud : résoudre le casse-tête de l’interopérabilité

Cloud public, privé ou hybride ? IaaS, PaaS ou SaaS ? Avons-nous besoin d’OpenStack pour notre plate-forme Cloud ? Quel modèle de Cloud correspond le mieux à nos besoins ? Voici un guide qui vous aidera à tracer votre chemin dans le labyrinthe du Cloud.

Une chose est sûre : à l’avenir, aucune entreprise ne pourra faire sans le Cloud. Mais il existe autant d’approches que d’usages pour les entreprises. Certaines sociétés, prudentes, souhaitent migrer vers le Cloud uniquement leurs outils de collaboration. D’autres entreprises utilisent quant à elles des applications spécialement développées pour le Cloud qui peuvent nécessiter une infrastructure supplémentaire. D’autres encore ont besoin de ressources Cloud sur différents sites dispersés dans le monde.

Les start-up sont encore un cas à part. Elles s’appuient généralement sur une infrastructure intégralement Cloud pour éviter les lourds investissements initiaux et pour mettre plus rapidement leurs produits sur le marché.

Il n’y a donc pas un Cloud mais différents modèles, services et fournisseurs. Dans ce contexte, difficile, pour les décideurs, de garder une vision d’ensemble et de trouver la bonne solution d’hébergement Cloud.

infrastructure Cloud : la casse-tête de l'interopérabilitéLe casse-tête des Cloud

En pratique, la plupart des entreprises tendent à utiliser une palette de plates-formes Cloud (provenant de fournisseurs différents) associée à une infrastructure informatique classique – en d’autres termes, un Cloud hybride. Le défi consiste alors à intégrer cet environnement hétérogène, en transférant, par exemple, des charges de travail vers le « bon » Cloud, en les distribuant sur plusieurs Clouds publics/privés et, si nécessaire, en les faisant évoluer.

Mais pour y parvenir, il faut des interfaces et des normes ouvertes, afin d’assurer l’interopérabilité de ces Clouds. Pourtant, de nombreux fournisseurs emploient des logiciels propriétaires. Conséquence : des échanges de données et des changements de fournisseur rendus quasi-impossibles. Les décideurs informatiques et les dirigeants d’entreprise ne savent donc pas dans quelles plates-formes et quelles technologies investir sans risquer d’être pris au piège d’un fournisseur.

OpenStack, agent de liaison du paysage Cloud

C’est là qu’OpenStack intervient. Ce système libre et indépendant de gestion du Cloud propose des composants logiciels open-source pour le déploiement largement standardisé de Clouds publics dans les scénarios hybrides. Les interfaces définies permettent d’intégrer de nouveaux modules et composants dans le système global et de lier les services les uns aux autres.

En plus de porter une attention particulière aux questions de sécurité, de prix et de qualité de service, les entreprises doivent également veiller à choisir un fournisseur Cloud qui prenne en charge des technologies et des architectures ouvertes, comme OpenStack. Ainsi elles obtiendront une solution Cloud intégrée, flexible et interopérable répondant à tous leurs besoins, des applications stratégiques les plus stricts aux environnements de test et de développement non critiques.

Comment T-Systems peut-il vous accompagner ?

Filiale de Deutsche Telekom, T-Systems s’appuie sur l’expertise de ses 50 000 collaborateurs et sur son infrastructure mondiale de data centers et de réseaux pour soutenir votre transformation IT.

Contactez-nous

Répondre