EDF : 80 000 collaborateurs, acteurs du digital workspace

Transformer les postes de travail. La mission de Mazen Samaan est de taille. Le directeur du programme collaboration et workspace d’EDF revient sur la stratégie du groupe énergétique pour assurer la transition vers le digital workspace.

« Ne plus courir après l’obsolescence. » C’est ainsi que Mazen Samaan décrit le changement opéré, il y a quelques années, par la Direction des Service Partagés IT d’EDF à laquelle il est rattaché. « Lors de la dernière migration de Windows 2000 vers Vista et Seven, nous nous sommes aperçus que nous entrions dans un cycle interminable, en essayant inlassablement de combler notre retard. Pour résumer, nous étions cantonnés à un rôle de gestion de l’obsolescence des postes de travail », se souvient le directeur du programme collaboration et workspace d’EDF.

Le digital workspace en action chez EDFSe rapprocher du modèle grand public

Dans le cadre de la stratégie SI 2020, EDF revoit de fond en comble sa feuille de route sur le poste de travail de ses quelque 80 000 collaborateurs. « EDF entend devenir une entreprise numérique innovante. Pour cela, nous devons rapprocher les postes de travail des usages du grand public. En bref, notre défi consiste à faire évoluer les postes à la vitesse du numérique et des usages des utilisateurs tout en maintenant l’ensemble de nos contraintes techniques et nos mesures de sécurité », relate Mazen Samaan. De nouveaux postes de travail sont alors mis en place. Objectif : faire évoluer plus de la moitié du parc tout en maintenant les postes traditionnels. Une véritable approche bimodale du digital workspace.

L’utilisateur devient acteur du digital workspace

Pour cela, EDF va jusqu’à imiter le modèle du « plug and play » pour l’installation des postes. Les utilisateurs n’ont ainsi plus qu’à insérer une clé USB pour mettre en place tous les paramètres de sécurité de leur nouveau matériel, tout droit sorti de l’usine. En parallèle, ces nouveaux postes préparent davantage l’avenir vis à vis des futures offres du marché notamment pour les usages collaboratifs.

Notre défi consiste à faire évoluer les postes à la vitesse des usages des utilisateurs tout en maintenant l’ensemble de nos contraintes techniques et nos mesures de sécurité.

Par la suite, tous les outils sont mis à disposition des collaborateurs d’EDF pour les inciter à plus d’autonomie dans la gestion de leurs postes. Chat avec un conseiller technique, appel à la communauté, partage d’une base de connaissances… Les nouveaux outils numériques permettent d’aller vers davantage de « Selfcare ». « Nous sommes en cours de déploiement de  plusieurs milliers de ces postes nouvelle génération. Nous espérons atteindre jusqu’à 5 % du parc informatique d’ici début 2017 car les premiers retours sont plus qu’encourageants : les utilisateurs sont très friands de ces innovations et veulent devenir acteurs de l’évolution de leur poste de travail informatique », se réjouit Mazen Samaan.

De nouveaux chantiers pour demain

Mais cette transition vers le digital workspace n’est pas sans présenter des défis pour le directeur du programme collaboration et workspace. « Nous devons anticiper le besoin de mobilité de nos collaborateurs pour les années à venir. Nous commençons dès à présent des projets pour doter certaines équipes de tablettes numériques et de smartphones pour les cadres. Mais cela nécessite d’adapter plusieurs milliers d’applications métiers prévues pour le poste de travail traditionnel. Sans oublier la gestion des données sensibles et la sécurité globale du système d’information. Le chantier est immense et passionnant », explique Mazen Samaan.

Comment T-Systems peut-il vous accompagner ?

Filiale de Deutsche Telekom, T-Systems s’appuie sur l’expertise de ses 50 000 collaborateurs et sur son infrastructure mondiale de data centers et de réseaux pour soutenir votre transformation IT.

Contactez-nous

Répondre