Un Cloud mené à la baguette !

Nouveau défi des entreprises : garder une vue d’ensemble des services Cloud utilisés. Reposant sur une plate-forme d’intermédiation, le Cloud Brokerage offre une vue à 360°. Analyse de cette tendance par Vincent Bourey, Consultant Solution Cloud, T-Systems France.

Selon Gartner, le Cloud Brokerage est une prestation à valeur ajoutée pour simplifier la souscription et l’accès au Cloud au sein de l’entreprise, en liaison avec les services Cloud proposés par différents fabricants ou fournisseurs. L’éventail de ces services permet d’intégrer et d’offrir une gestion collective de l’ensemble des Clouds de l’entreprise, de l’IaaS mais aussi du PaaS et du SaaS. Le cabinet prévoit d’ailleurs que ces services constitueront, à partir de 2015, le plus grand marché de services Cloud.

Pour autant, rien qu’au niveau IaaS, le Cloud Brokerage constitue un défi pour l’entreprise. Quels sont donc les éléments à prendre en compte pour un Cloud Broker multi-fournisseurs et multi-environnements ?

L’objectif est de combiner de manière cohérente plusieurs environnements Cloud ou de les intégrer.

Dans le piège de la complexité

Qu’il s’agisse d’un environnement de développement ou d’applications spécialisées dans le cas d’une utilisation en production, les offres Cloud du marché promettent une multitude d’avantages pour l’utilisateur concerné. Cependant, lorsqu’une entreprise utilise plusieurs solutions, des îlots Cloud se forment au fil du temps.

Appelés « multi-clouds », ils représentent un mélange de solutions Cloud généralement non intégrées et disséminées au sein de l’entreprise. Ainsi, il devient de plus en plus difficile de conserver une vue d’ensemble sur tous les services Cloud utilisés. La direction informatique ne peut plus garantir la sécurité, l’évolutivité et l’intégration de ces Clouds en « Shadow IT* ».

En bref, la complexité du paysage applicatif augmente. Gérer les différentes offres mais surtout comparer constamment leurs caractéristiques et conditions exige un travail supplémentaire qui « absorbe » immédiatement les avantages du Cloud en termes de coûts et de souplesse.

Dans la pratique, cette situation peut entraîner la dépendance envers un fournisseur de services Cloud (« vendor lock-in »), ce qui a pour effet de rendre difficile un changement rapide de service. La flexibilité à la demande, le principe d’origine immanent au Cloud, se perd.

Pour éviter le piège de la complexité et conserver le dynamisme ainsi que la flexibilité inhérents au Cloud, le Cloud Brokerage joue un rôle de plus en plus important.

  • Simplicité : regrouper et réunir les différents services Cloud, condition indispensable pour l’adoption par les utilisateurs business.
  • Optimisation (ou liberté) : assistance de décision automatisée pour aligner le besoin et sa meilleure solution Cloud – Decision Engine (moteur décisionnel).
  • Mobilité : pouvoir migrer de Cloud en Cloud sans préavis – Transition Engine (moteur de transition).
  • Contrôler (ou maitriser) : avec une vision consolidée en temps réel, pour identifier les consommations volumétriques et financières par fournisseur.

Central, intelligent et transparent

Le Cloud Brokerage offre une seule interface pour tous les fournisseurs connectés. Grâce à elle, il est possible d’intégrer et d’administrer les services Cloud, mais également les environnements internes basés sur des technologies standardisées. A partir de l’interface centrale d’administration, l’utilisateur est capable de créer, démarrer, arrêter, ou même supprimer les environnements.

Pour les services IT, le contrôle et la transparence des coûts sont tout aussi importants que la simplification de la gestion des services Cloud. Qui a utilisé les services Cloud ? Combien ? Quand ? Cela est d’autant plus fondamental lorsque l’on facture en interne les ressources utilisées aux différents services ou utilisateurs. La plupart des services basés sur le Cloud utilisent les REST-API** comme interfaces d’intégration, la technologie API-Gateway joue un rôle important comme intermédiaire de communication entre ces Clouds-API et les systèmes locaux. Grâce à cette fonction de Gateway, il est possible d’obtenir une visibilité complète sur toutes les transactions et en obtenir une traçabilité. Ainsi, la facturation des différents services est réalisée de manière vérifiable.

Une migration de Cloud à Cloud

À l’aide d’un système de Cloud Brokerage, les utilisateurs recherchent le meilleur service parmi tous ceux connectés. De nouveaux services plus adaptés sont aussi mis en place pour répondre à des demandes spécifiques. Le Decision Engine en constitue la base. On peut y entrer des critères tels que les performances, le besoin de mémoire, le budget, le niveau de sécurité, ou d’autres variables. Le configurateur vérifie quels sont les services des différents fournisseurs de Cloud adéquats, en réponse aux besoins immédiats.

Pour contourner le « vendor-lock-in » (dépendance à un fournisseur), la migration de Cloud à Cloud est une fonction particulièrement intéressante. Avec le Transition Engine, les machines virtuelles peuvent être transférées d’un fournisseur à un autre sans difficulté. Ceci permet de réagir rapidement à une modification des conditions générales (par exemple si l’on doit augmenter le niveau de sécurité d’une application ou faire évoluer une offre fournisseur pour mieux répondre aux besoins). 

En conclusion, un service de Cloud Brokerage intègre et coordonne les fournisseurs de services Cloud. Il offre à l’entreprise une plus grande flexibilité tout en réduisant la complexité de son paysage informatique et fournit la transparence pour l’utilisation du Cloud en configuration « multi-sourcing ». Les utilisateurs bénéficient du fait qu’ils sont en mesure de choisir l’offre la plus intéressante pour leurs besoins.

Sources :
* Shadow IT : Solutions informatiques qui échappent au contrôle de la DSI.
**Interface de programmation universelle. API est l’acronyme pour « application programming interface » et  REST est l’acronyme de « Representational State Transfer »

Comment T-Systems peut-il vous accompagner ?

Filiale de Deutsche Telekom, T-Systems s’appuie sur l’expertise de ses 50 000 collaborateurs et sur son infrastructure mondiale de data centers et de réseaux pour soutenir votre transformation IT.

Contactez-nous

Répondre