L’utilisation du Cloud hybride par les entreprises devrait tripler entre 2015 et 2017, passant de 7 % à 20 %.

Le Cloud hybride, on en parle ? Encore peu connu des DSI il y a quelque temps, cette alternative entre Cloud privé et public sort de l’ombre pour se faire adopter par les entreprises.

Qu’est-ce que ce nouveau phénomène du Cloud ?

On le présente souvent comme la troisième voie des solutions Cloud. Après le Cloud privé et le Cloud public, le Cloud hybride offre de nouvelles perspectives aux entreprises, aux SSII, aux fournisseurs et aux hébergeurs. Les définitions diffèrent suivant les interlocuteurs mais une approche met tout le monde d’accord : le Cloud hybride est une évolution logique et certaine de la fourniture et de l’accès aux services Cloud. Concrètement, le Cloud hybride offre une disponibilité et une performance équivalente à ce que l’on trouve dans le Cloud public, avec la possibilité de garder la main sur les applications et les données critiques de l’entreprise. Et cela, tout en sachant où sont localisées les informations. Pratique, non ?

Qu’en disent les experts ?

Chiffres à l’appui, les spécialistes sont unanimes : d’ici 2020, le Cloud hybride sera le modèle dominant. D’après une étude du cabinet Gartner, son adoption devrait tripler entre 2015 et 2017, puis maintenir une croissance régulière dans les années suivantes. Les DSI pourront compter sur le Cloud hybride pour soutenir le développement et la transformation digitale de leur entreprise.

Comment T-Systems peut-il vous accompagner ?

Filiale de Deutsche Telekom, T-Systems s’appuie sur l’expertise de ses 50 000 collaborateurs et sur son infrastructure mondiale de data centers et de réseaux pour soutenir votre transformation IT.

Contactez-nous

Répondre