Les « mauvaises » données affectent les résultats des entreprises pour 94 % des DSI

Si les DSI ont compris l’importance de disposer de données de qualité, encore trop peu traduisent cet état de fait dans leur pratique, selon une étude du cabinet d’analyse 451 Research.

La gestion des données a encore un long chemin à parcourir pour parvenir à l’excellence. Les analystes du cabinet 451 Research ont voulu savoir où en étaient les entreprises sur le sujet et ont, pour cela, interrogé plus de 200 DSI dans le monde.

Résultat : le bilan sur l’état de la gestion des données en entreprise est plus qu’alarmant : seuls 40 % des dirigeants informatiques interrogés se disent confiants sur la qualité de leurs données. Et ce, alors même que tous les DSI ont bien pris conscience de l’importance de cette qualité des informations puisqu’une écrasante majorité (94 %) la considère comme primordiale pour les résultats de leur entreprise.

Malgré cette prise de conscience, l’étude note un « laissez-faire » flagrant parmi les DSI. La majorité a conscience de la piètre qualité des informations et sait d’où viennent les failles (mauvaises saisies des métiers, migrations, etc.) mais ne tente rien pour y remédier. Un bilan plus qu’alarmant à l’heure où les données représentent un avantage concurrentiel majeur.

Comment T-Systems peut-il vous accompagner ?

Filiale de Deutsche Telekom, T-Systems s’appuie sur l’expertise de ses 50 000 collaborateurs et sur son infrastructure mondiale de data centers et de réseaux pour soutenir votre transformation IT.

Contactez-nous

Répondre